ederlezi (le retour du printemps) - livre-film

 

« Il y est question de jeunesse, celle qu’on oublie, celle qui (ré)enchante, celle qui sait mieux que nous. De migration, celle qui nourrit, celle qui fait de nous des humains, celle qu’on oublie. De langage, celui qu’on traduit, celui qu’on ne peut traduire, celui des oiseaux. De travail, celui de

la mémoire, celui de la pensée, celui des mains et des corps. De thèmes qui miroitent en surface et d’autres qui ondoient sous les eaux d’un film-fleuve, d’un film-Tage, d’un long voyage. Ces trois heures qui passent comme un rêve charrient mille questions, mille regards, mille propositions et mille souvenirs. Parmi ces derniers, le souvenir, cinématographique, duJoli Mai

de Chris Marker. »

Rémi Boiteux

 

 

Avant-propos des réalisatrices

 

Les hirondelles annoncent le retour du printemps comme ce livre la sortie

de notre film ederlezi. Il en porte le nom gitan et en possède la clef miroir. Regardez à travers sa serrure papier : il s’ouvre sur des scènes tournées librement au printemps 2014 entre Lille et Lisbonne. Nomade, la caméra

se laisse habiter par les lieux et saisir par les rencontres. En 2016, le montage a refait le voyage, accueillant, de vols planés en sautes intuitives, les sonorités et les éclairages de la matière. Des poèmes, écrits il y a longtemps ou pris sur le vif, tissent la trame de ce récit en images. Ils sont imprimés dans ces pages en tant qu’aide-mémoire et fils conducteurs.

 

L’époque est trouble, les édifices craquent, l’humain se cherche.

 

Ça peut être le début de l’histoire.

Ederlezi • Caroline Cranskens & Élodie Claeys

17.00€Prix
  • Caroline Cranskens & Élodie Claeys

    Elles vivent entre Lille et Lisbonne, lectrices cinéphiles, tantôt libraires, tantôt vagabondes, toujours militantes, elles tracent des lignes dans un espace ouvert où chacun est bienvenu.  

    Ensemble, elles ont créé Fureur & mystère, revue onirique confidentielle qui se passe de mains en mains dans les bars ou sur les trottoirs de Lille. Le 7e et dernier numéro, Peau neuve, paraît à l'automne 2016. 

    Caroline traduit, monte, écrit - elle est publiée en revue (Arcane 18, Borborygmes, A verse, Mercure liquide, Concerto pour marées et silence, Verso). Une résidence-itinérance d’écriture au Vietnam en 2010. Quatre recueils poétiques : Fragments verts en 2009 et, avec les Venterniers, devant la Machine en 2013 et Gypsy Blues en 2014, ainsi que Le Trou derrière la tête, éd. Averse, 2017.

    Élodie interroge, écoute, diffuse. Elle travaille la mémoire et la transmission à travers des entretiens. Elle participe au festival du film d'Arras en tant que chargé de communication. 

     

    • collection : "Stylicide"
    • genre : documentaire
    • date de parution : 1er mai 2016
    • nombre de pages : 32 pages + clé
    • format : 12,5 x 10,5 cm
    • isbn : 979 10 92752 22 9
    • prix de vente : 17 euros

©2019 les Venterniers