top of page

L’objet-livre est une pochette de cartographe, contenant cinq poèmes sur papier ivoire, à
déplier ou à afficher comme une carte à explorer. Ce support singulier est au service d’une
poétique de l’expérience, qui invite au mouvement et qui embrasse le corps entier : le regard, la poitrine, les jambes.
La page est comme une vallée, creusés par les mots. Le grain et le dynamisme du caractère
frappé de la machine à écrire les gravent ou les déposent comme des traces. Au gré d’une
piste sensorielle faite de blanc silence et de reliefs, ils nous mènent dans la continuité du
vers et parfois nous dé-routent: mot-piège, mot-trou, mot-ronce, mot buissonnier, ou mot-
refuge. Le vers trébuche, avorte, renaît au loin, comme mu par un souffle de vie, de mort, de
dégradation ou de transformation.
Les dessins d’Ursula Caruel fracturent, cadencent l'espace du poème ou sinuent avec
lui et en accompagnent le souffle, dans une synergie apaisée.
La nature comme reflet de l'intériorité est le thème romantique par excellence.

L'œuvre de Didier Philippoteaux et Ursula Caruel ne se soucie pas de l'antériorité de l'un sur l'autre : la spatialité du souffle humain, son lien avec la poésie est tout aussi réel que la crête,
représentée par la ligne claire ou brisée. Voyageant librement de l'intérieur à l'extérieur, du
corps à l'espace du dehors : le souffle dessine et incarne comme nul autre sujet, l’unité du
soi et de l’altérité du monde.

Cartographie du souffle • Didier Philippoteaux • Ursula Caruel

20.00€Prix
    bottom of page