Pathologies et facéties littéraires, Éric Poindron

 

« Qu’allons-nous trouver de l’autre côté du miroir aux livres ? » Ainsi s’interroge Éric Poindron, qui tout au long de son parcours littéraire n’a cessé de s’étonner devant l’existence prétendue de cet objet-monde, objet de sagesse, de délire et d’affections en tout genre et d’étonner ses lecteurs avec ses enquêtes insolites et audacieuses.

 

Éric Poindron aborde cette attraction dans le présent livre en exposant ses découvertes des syndromes tels que ceux d’Alice au pays des merveilles ou de Peter Pan, ou encore en décrivant des pathologies spécifiques (la notion de bibliopathonomadie sera notamment mise en lumière). 

Les études de cas permettent de retrouver aux côtés de Lewis Carroll une foule d’écrivains comme Gérard de Nerval, Jarry, les Scudéry, Nietzsche, Sheridan Le Fanu, etc. Des concepts médicaux, mais aussi techniques, astronomiques ou mythologiques : il sera ainsi question de l’innovation de Raymond Roussel, un véritable palace motorisé, des symptômes physiologiques de l’onirobibliomania, et puis de chimères, de vampires ou de démons, entre autres créatures.

 

Cette belle et étrange étude, moins démonstration qu’expérimentation, prend vite la forme de son objet : labyrinthique, comme pour mieux illustrer la confusion, décelée ou inaperçue, qui règne dans l’esprit des grands auteurs, connus ou ignorés, au simple mot de « vérité ». D’ailleurs l’auteur de la célèbre citation « Derrière la vérité, il existe une autre vérité ; laquelle est la vérité ? », John B. Frogg, intervient (avec un protocole scientifique appliqué au cas de Lewis Carroll) dans cet ouvrage où les genres et les époques se croisent, pour mieux entremêler faits historiques et fiction.

 

Éric Poindron fait appel au discernement de son lecteur mais l’invite également à mener sa propre enquête – laquelle ne peut qu’être ludique au pays des livres. À la suite du créateur d’Alice, voyez que le nonsense, le paradoxe, l’excentricité et les divagations, pathologies et facéties littéraires mènent peut-être quelque part… Un endroit qu’on ne peut localiser comme Londres, Paris ou le point Barthélémy, mais dont l’existence est suggérée par ce que nous appelons « démence » chez nos auteurs. Les fous dans la littérature ont-ils seulement usé de la puissance de l’imagination ou suivaient-ils l’intuition profonde et claire d’une vérité derrière le miroir aux livres ?

Pathologies & facéties litttéraires • Éric Poindron

20.00€Prix
  • Éric Poindron est éditeur – aux éditions Le Castor Astral où il dirige la collection « Curiosa & cætera » –, écrivain (Actes Sud, Flammarion, L’Épure, Les éditions du Coq à l’Âne…), piéton, animateur d’ateliers d’écriture, critique et cryptobibliopathonomade. Il s’intéresse à la petite histoire de la littérature et à ses excentricités : auteurs mineurs, petits éditeurs, bibliophilie, fous littéraires, sciences inexactes ou para-littérature. Il lui arrive aussi d’écrire sur la gastronomie, les vins et les alcools. Collectionneur d’objets et d’instants insolites, il est aussi le curieux gardien d’un cabinet de curiosités ouvert au public. Il aime à faire croire qu’il pratique la bicyclette avec délectation, se prend pour un poète et affirme avec méthode, mais non sans stupeur, que les fantômes existent.

    Il a également récemment publié : Bleu comme un orage-à mer (éd. les Venterniers), Bal de fantômes (Le Castor Astral), Lettre ouverte aux fantômes les miens, les vôtres & peut-être les leur(re)s (éd. Le Réalgar).

    • collection : "la Chambre forte"
    • genre : cabinet de curiosités littéraires
    • date de parution : juin 2014
    • nombre de pages : 96 pages
    • format : 11 x 15 cm
    • isbn : 979 10 92752 07 6
    • prix de vente : 20 euros

©2019 les Venterniers