[ les auteurs ]

CAROLINE CRANSKENS

Née en 1979, Caroline Cranskens vit entre Lille et Lisbonne. Relie aujourd’hui ces deux villes à travers le montage en images d’un nouveau joli mai : ce film, Ederlezi, réalisé avec Élodie Claeys est disponible chez les Venterniers depuis mai 2016.  Publiée en revue (Arcane 18BorborygmesA verseMercure liquideConcerto pour marées et silenceVerso). En 2010, participe à une résidence-itinérance d’écriture au Vietnam. Deux recueils poétiques : Fragments verts en 2009, et avec les Venterniers : devant la Machine en 2013 et Gypsy Blues en 2014. Co-dirige Fureur & mystère, revue lilloise confidentielle. Se réchauffe aux figures de la route, à Cohen, à Dylan, au langage des oiseaux, à Rimbaud, McCullers, Aṭṭār, Tagore, Artaud. Rencontre, il y a un an, la communauté Rom à travers une action associative dans la région lilloise. Souffle sur le rideau.

JEAN-LUC PARANT

Né à Tunis en 1944, écrivain et sculpteur. Vit dans l’Ariège. Se dit « Fabriquant de boules et de textes sur les yeux ». Son œuvre est guidée par l’aspiration à créer une « forme vivante », intimement liée à l’harmonie céleste.

« Je suis la copie de mes deux parents mais aussi la copie de tous ceux qui m’ont porté en eux avant ma naissance. Je sens que je ne suis pas seul en moi, qu’un autre, que d’autres que moi voient à ma place, du même endroit où je suis. Je vois mais d’autres voient ce que je vois que je ne vois pas. Ils voient mais rien ne se voit de ce qu’ils voient. La vue ne laisse jamais de traces. Tout peut être vu par mille autres à la fois sans que cela se voie. Quand nous pourrons tout tracer avec les yeux, tout peindre et tout dessiner avec eux, l’art appartiendra à tous. Seules nos mains sont les copieuses qui reproduisent tout ce qui nous entoure jusqu’à nous reproduire nous-mêmes. Si je suis la copie des autres par leurs mains, je suis en même temps l’original de moi-même par mes

yeux. »
Jean-Luc Parant

THOMAS VINAU

Thomas Vinau est né en 1978 à Toulouse. Il vit au pied du Lubéron avec sa petite famille. S’intéresse aux choses sans importance et aux trucs qui ne poussent pas droit. Est un anomaliste, un brautiganiste et un etc-iste. Écrit des textes courts et des livres petits.

MÉLANIE LEBLANC

aux éditions les Venterniers : ÉPHÉMÉRIDE • DES ÉTOILES FILANTES

Mélanie Leblanc est l'auteure du livre-cd éphéméride et du recueil de souhaits des étoiles filantes (les Venterniers) et des ouvrages Des falaises (Cheyne, 2016) et Presque je vole (Littérature mineure, 2017). Elle a traduit les poèmes de Karen Dalton (chez Littérature minueure). Elle réalise des interventions - par la lecture ou la graphie - dans l'espace public.

GUILLAUME SIAUDEAU

Guillaume Siaudeau est né en 1980. Il a publié quelques bouquins de poésie et 3 romans. On peut retrouver ses écrits et publications sur son blog. http://lameduseetlerenard.blogspot.fr/

ARCHIBALD AKI

Après avoir joué sa pièce dans les bistrots et les théâtres de Paris, Archibald Aki vit désormais à Dakar où il anime des ateliers au sein du "Petit Keur" qu'il a fondé, organise des expositions et écrit la suite des déboires de Bernard, entre ciel et terre.

 

"Se nourrissant l’une l’autre, l’écriture et l’illustration ont, dans l’univers d’Archibald Aki, grandi ensemble comme deux gamins inséparables dans la rue, se cognant parfois et se réconciliant toujours. Liant expressionnisme et psychanalyse à une naïveté submergée, Aki dessine à la rature, comme si chaque essai était important, repassant sur les traits échoués à la manière d’une diseuse de bonne aventurE qui chatouille les lignes de vie d’une main en s’étonnant des cicatrices…"

JEAN-LUC NANCY

Jean-Luc Nancy naît en 1940 à Bordeaux. Après des études théologiques, il poursuit un cursus philosophique à la Sorbonne, où il fut élève de Georges Canguilhem et Paul Ricœur, ce dernier ayant dirigé son mémoire sur la religion chez Hegel. En 1964, il obtient l’agrégation et, à partir de 1968, enseigne à l’université Marc-Bloch de Strasbourg. Ses concepts se forgent aussi bien au contact des artistes, du courant structuraliste, de ses expériences traumatiques (greffe du cœur subie en 1991) que de ses amitiés (Philippe Lacoue-Labarthe, Jacques Derrida). Il est co-directeur de la collection « La Philosophie en effet » aux éditions Galilée.

OLIVIER BARBARANT

Olivier Barbarant, agrégé et docteur ès lettres, inspecteur général de l’éducation nationale, est un spécialiste d’Aragon dont il a édité les Œuvres poétiques dans la Bibliothèque de la Pléiade. Auteur du Paris d’Aragon (éditions Alexandrine, 2016), il fut le lauréat du prix Tristan-Tzara en 1999, et du prix Mallarmé pour Essais de voix malgré le vent (Champ Vallon, 2003). Une anthologie de son oeuvre poétique est disponible sous le titre "Odes dérisoires et autres poèmes" (Poésie Gallimard, 2016).

ÉRIC POINDRON

Éric Poindron est éditeur – aux éditions Le Castor Astral où il dirige la collection « Curiosa & cætera » –, écrivain (Actes Sud, Flammarion, L’Épure, Les éditions du Coq à l’Âne…), piéton, animateur d’ateliers d’écriture, critique et cryptobibliopathonomade. Il s’intéresse à la petite histoire de la littérature et à ses excentricités : auteurs mineurs, petits éditeurs, bibliophilie, fous littéraires, sciences inexactes ou para-littérature. Il lui arrive aussi d’écrire sur la gastronomie, les vins et les alcools. Collectionneur d’objets et d’instants insolites, il est aussi le curieux gardien d’un cabinet de curiosités ouvert au public. Il aime à faire croire qu’il pratique la bicyclette avec délectation, se prend pour un poète et affirme avec méthode, mais non sans stupeur, que les fantômes existent.

Il a également récemment publié : Bleu comme un orage-à mer (éd. les Venterniers), Bal de fantômes (Le Castor Astral), Lettre ouverte aux fantômes les miens, les vôtres & peut-être les leur(re)s (éd. Le Réalgar).

OLIVIER SOWINSKI

Né le 16 avril 1963, à Tourcoing, Olivier Sowinski grandit dans la région lilloise. Après le Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Lille, il rejoint la capitale où il collabore notamment, en tant que comédien, avec C. Schiaretti, R. Cantarella, J.L.M Martin Barbaz, L. Pelly pour le théâtre ou J. Balasko au cinéma. Il décide de quitter Paris pour apprendre le métier de tailleur de pierre et travaille sur des chantiers pendant plusieurs années. En parallèle, il enseigne le théâtre et écrit des spectacles qu’il joue et met en scène, comme la petite fantaisie à deux voix Tu me fais souvenir que j’ai tout oublié. Il part ensuite pour la Guadeloupe et devient, quelques temps, à bord d’un bateau, marin-pêcheur. De retour à Saint-Omer, berceau familial, il ouvre le restaurant Chez tante Fauvette, tout en prolongeant son travail de création à la fois par l’écrit et par la conception de spectacles, en particulier avec un collectif de danse.

ÉLODIE CLAEYS

.

Elle vit entre Lille et Lisbonne, lectrice cinéphile, tantôt libraire, tantôt vagabonde, toujours militante, elle trace des lignes dans un espace ouvert où chacun est bienvenu. Avec Caroline Cranskens, elle a créé Fureur & mystère, revue onirique confidentielle qui se passe de mains en mains dans les bars ou sur les trottoirs de Lille. Le 7e et dernier numéro est paru à l'automne 2016. 

Élodie interroge, écoute, diffuse. Elle travaille la mémoire et la transmission à travers des entretiens. Elle participe au festival du film d'Arras en tant que chargé de communication.

BARTHOLOMÉ

François Bartholomé est un inconnu. On ignore (ou on vous cache) où il est né, quand, ce qu'il fait, ce qu'il aime. Mais l'essentiel est dans le livre.

IAN MONK

Est né à Londres en 1960. Il vit aujourd’hui à Lille où il travaille sous deux casquettes : poète et traducteur. Il a publié plusieurs écrits chez plusieurs éditeurs indépendants (voir sa bibliographie) et a participé à des ouvrages collaboratifs. Il est également auteur oulipien de l’année 2015.

ÉRIC SARNER

En prose comme en poésie, le voyage est au coeur de l’oeuvre : Un voyage en Algérie(s), Une lettre trouvée à Lisbonne, Presque un chant d’errance, sept segments, Et comme emportés, on demeure, etc. Il est l’auteur du très beau La Passe du Vent, récit de voyage en forme d’enquête sur la disparition de Jacques Stephen Alexis et de Sugar, un magnifique poème sur Ray Sugar Robinson, depuis adapté au théâtre. En 2013, il reçoit le Prix Tudor Arghesi (Roumanie) et en 2014, le Prix Max Jacob pour le livre Coeur chronique. Il est aussi le réalisateur de nombreux documentaires. Route 66, une odyssée américaine, pour France 5, sera lauréat de la Scam en 2007.

Traducteur, journaliste, il travaille également avec des radios (France culture), des revues et organes de presse écrite (Libération, Le Monde, Le Magazine littéraire, Géo, etc.), pour livrer des portraits, des critiques, des analyses géopolitiques, des récits de voyage. Après avoir vécu à Montevideo, il s’installe en 2007 à Berlin, où il prépare 22 figures au passage… Tout autant intéressé par la culture populaire que par le symbolisme et les doctrines ésotériques, Éric Sarner a découvert le Tarot de Marseille dans les années 1980. Il a voulu relever ce défi : mettre des mots sur les allégories visuelles du Tarot.

DIMITRI VAZEMSKY

aux éditions les Venterniers : QUE LE MYSTÈRE DES LIVRES, Désert, TeXte

FLORENCE EMPATZ (SAINT-ROCH)

Florence Emptaz  est née en 1965 à Saint-Omer. Après avoir enseigné pendant presque vingt ans dans le secondaire et le supérieur, cette titulaire d’une agrégation de lettres et d’un doctorat (sa thèse intitulée Aux pieds de Flaubert a été publiée aux éditions Grasset) a choisi, depuis 2008, de se consacrer à l’écriture et à la diffusion de la création littéraire. Elle est l’auteur de deux récits : Fête des mères (Stock, 2009 ; J’ai lu, 2011) et Divorces (Stock, 2011). Sous le nom de Florence Saint-Roch, elle mène également une activité d’écriture poétique, publiant ses poèmes en revue (Décharge, Terre à ciel, N4728…) ou encore chez les Venterniers (Aimer grand jour, 2015 ; Quand Ella se tait, 2016) et chez Tarabuste (Le Sens du vent, 2015). Depuis 2011, elle anime l’association Saint-Omer en toutes lettres, qui organise des résidences d’auteurs, des ateliers en milieux scolaires et des manifestations littéraires comme les 24 heures de la Poésie. Cette année, elle met également en place des interventions intitulées « café poésie » à la Bibliothèque d’agglomération de Saint-Omer.

MARCELLA

J’écris des poèmes et des non-poèmes. J’écris des livres pour les enfants et pour les non-enfants. J’écris des poèmes-plastiques pour des expositions qui s’exposent. J’écris des chroniques chics pour des blogs, des magazines. J’écris pour des agences de communication qui communiquent, des agences de relations très publiques, des institutions qui institutionnalisent. J’écris pour des marques et des enseignes, des textes apposés sur leurs objets du quotidien. J’écris en nageant, en marchant, en «vie vent». J’écris la vie lumineuse, la vie tragique, dérisoire et glorieuse, parfois si légère, souvent audacieuse.

ELSA HIERAMENTE

Je dessine et j’écris, des corps des visages des gens. Des choses peut-être crues, peut-être cuites. J’aime le simple merveilleux. L’incroyable ordinaire. Je crois au père-noël et au quotidien.Formée dans des ateliers (IAV, Beaux-Arts, artistes…) et à Olivier de Serres (école d’arts appliqués), je travaille sur des projets institutionnels, événementiels et culturels et déploie un univers graphique tendre et expressif pour des projets d’édition, du dessin de presse ou de l’illustration jeunesse.

CARLA LUCARELLI

Carla Lucarelli est née à Luxembourg en 1968. A écrit plusieurs pièces de théâtre dont l’une a été mise en scène à Saarbrücken et une autre a fait l’objet d’une mise en espace lors de la Foire du théâtre 2011 au Centre National de littérature à Mersch. A en outre pratiqué le théâtre en tant que metteur en scène et comédienne. A également travaillé comme comédienne pour la télévision luxembourgeoise. A publié des textes dans des revues en ligne telles que Mouvances, À la Dérive, ou Des Rails et a participé à des lectures publiques de poésie. Cinq de ses textes ont été publiés dans l’anthologie "La Poésie érotique féminine française contemporaine", parue en 2011 aux éditions Hermann à Paris. En 2011, elle obtient une mention spéciale du jury au Concours national de littérature luxembourgeois pour son recueil en langue allemande "Lyrikfetzen mit Hund und Dame".  Son recueil de poésie française "Aquatiques" paraît en 2012.  En 2013, elle obtient le troisième prix au Concours national de littérature luxembourgeois pour "Le Prix du silence" (Terrains vagues, éditions les Venterniers, 2013). En 2014, elle publie le roman Carapaces chez Phi.

NICOLAS DUTENT

Nicolas Dutent est journaliste à L’Humanité et à France Culture, critique, compagnon des Lettres françaises, des poètes, des philosophes, des causes perdues. Il s’est spécialisé dans plusieurs domaines : sciences humaines, littérature, photographie, religion.

NICOLE PEYRAFITTE

Artiste multimédia, Nicole Peyrafitte est originaire de Luchon dans les Pyrénées Gasconne du Haut Comminges. Elle vit entre Brooklyn, New York, et le petit village pyrénéen de Bourg d’Oueil.

 Nicole Peyrafitte est autodidacte, elle considère que chaque étape de son travail est une tentative de satisfaire un besoin d’apprendre par immersion, plutôt que par digestion ou indigestion. C’est cette quête qui génère aujourd’hui son travail qui incorpore voix, peintures, vidéos, textes, mouvements, musique et souvent cuisine. Elle se produit aux USA et en Europe.

RENÉ BOTTI

René Botti est né au mois de mars 1941 à Paris. Dès l’âge de 8 ans, il fréquente l’atelier du peintre et graveur Bruyère et celui du sculpteur Caumont. À 15 ans, ces expériences le conduiront tout naturellement à passer avec succès le concours d’entrée de l’école des Arts Appliqués, puis celui des Arts Graphiques. Quatre ans après il reçoit le diplôme des Arts Graphiques avec le 1er prix. Dès l’année 1960 il décide de faire une carrière d’illustrateur. En 1977, Botti obtient le Grand Prix du design avec ses amis Bailleul, Billebeau et Tosetto du groupe de création And Partner’s. René Botti rencontre Maurice Metton en 1981, qui lui apportera par ses mots une force poétique et philosophique indéniable. Au début des années 80 l’atelier de sérigraphie Del’Arco édite des livres avec les créations de Botti. Quelques années plus tard, il expose à Anvers, puis aux États-Unis, il participe aussi à une exposition qui fera le tour des centres culturels français du Japon. En 1 990, il expose en Angleterre. En 1995 René Botti rencontre Robert Dutrou et son épouse Lydie, qui installent leur maison d’édition d’art à la Métairie Bruyère, dans l’Yonne. Botti trouve là à s’exprimer sur tout ce que les techniques d’imprimerie offrent à un créateur. C’est dans ces ateliers que sont édités ses gravures et ses livres d’artiste.

JAMES SACRÉ

James Sacré est né en 1939. Il passe son enfance et son adolescence à la ferme des parents en Vendée. D’abord instituteur puis instituteur itinérant agricole, il part, en 1965, vivre aux États-Unis où il poursuit des études de lettres (thèse sur la poésie de la fin du XVIe siècle français). Il y enseigne dans une université du Massachusetts (Smith College) tout en faisant de nombreux séjours en France et des voyages en Europe, en Italie surtout, en Tunisie et au Maroc. Il vit de nouveau en France, à Montpellier, depuis 2001.

RÉMY CORDONNIER

aux éditions les Venterniers : ANIMALIA & MIRABILIA

CHRISTOPHE MAHY

Christophe Mahy est né en 1970 à Charleville-Mézières où il réside actuellement. Il a publié plusieurs recueils de poésie aux éditions L'Arbre à parole, en particulier La cinquième veille en 2009. Son écriture explore l'intimité de la solitude, le terroir secret des provinces et la nostalgie du temps qui passe. Il a également publié des proses et des poésies en revues comme par exemple dans Les Amis de l'Ardenne, La Route inconnue et Diérèse, ainsi que des recueils en tirages limités (livres d'artistes).

Lior Guibert est née en 1988. Elle vit de façon approximative autour d'un piano et de cahiers d'écritures. Elle habite un sombre continent où seule la lumière de la poésie pénètre. Vivre non pas pour vivre mais pour être ivre de mots. De ses poèmes, écrits entre 2007 et 2011, à travers Paris, Trouville et Pétra, est né notre livre. 

HENRI WINTER

Henri Winter, né en 1989, grandit à Saint-Omer, étudie au lycée Blaise Pascal et fréquente l’École des Beaux-Arts. Diplômé de l’École nationale supérieure d’Architecture et de Paysage de Lille, il vit actuellement à Bruxelles où il travaille en tant qu’architecte. Il rencontre les éditions les Venterniers alors qu’il prépare l’édition d’un roman graphique et, sollicité pour Lands of Promise, apporte ses talent et savoir-faire à l’aventure éditoriale. 

CLARISSE CERVONI

Née en 1991, Clarisse Cervoni poursuit des études en Faculté de lettres et sciences humaines à Lille après sa scolarité au collège et lycée Notre-Dame de Sion à Saint-Omer. Puis, dans le cadre de sa formation en management du tourisme, elle effectue un stage professionnel au sein de la Communauté d’Agglomération de Saint-Omer, qui lui confie la mission de raconter l’histoire présentée dans cet ouvrage. Aujourd’hui , elle prépare un mémoire sur le tourisme et le cinéma...

PIERRE AUDRAN

C'est dans un collège de la banlieue parisienne que l'idée du texte de Pierre Audran est née. La langue verte, poétique dans sa brutalité, est d’abord apparue comme un possible espace de dialogue avec des élèves aux existences chaotiques ; elle a ainsi donné lieu à plusieurs travaux d’écriture. Mais l’enseignant s’est laissé prendre au jeu : au fil des exercices, il a entendu des accents singuliers dont il a suivi la piste. L’aventure a pris alors un chemin plus personnel, pour rendre leur voix aux personnages devinés, et retracer leur histoire.

HERVÉ VAN DE MEULEBROEKE

" Mes photographies permettent de déréaliser le monde visible. Une plante, un paysage, une tasse à café... deviennent grâce au processus photographique des représentations étranges et poétiques. Ces images ne sont pas pour autant abstraites car elles documentent autrement notre quotidien et invitent le spectateur à une lecture singulière de la réalité. " 

(Source : site internet du photographe)

LUC BÉRIMONT

Luc Bérimont (1915-1983) est né dans une famille d’origine ardennaise. Il vit au lycée ses premières aventures littéraires avec la création d’une revue encouragée par Jean Paulhan et Jean Giono. Il écrit jusqu’à devenir une figure incontournable  de l’École de Rochefort aux côtés de Jean Bouhier, René Guy Cadou et Jean Rousselot. Romancier, il sera un acteur important de la chanson et de la radio, nouant des liens d’amitié durables avec Georges Brassens, Léo Ferré, Jacques Brel, Guy Béart, Claude Nougaro... qu’il a été parmi les premiers à faire connaître. Léo Ferré a notamment mis en musique ses poèmes « Soleil » et « Noël ».

Please reload

©2019 les Venterniers